LE CLUB DE MACAO - GARCIA ROSADO PEDRO

Nos rayons
LE CLUB DE MACAO

LE CLUB DE MACAO

GARCIA ROSADO PEDRO
Editeur : CHANDEIGNE
Date de parution : 28/05/2020

[ean : 9782367321974]

En stock !
22.00 €
Résumé
Macau, 1984 : un juge - futur procureur-général de la République -, trois policiers, un médecin et un présentateur de télévision créent une maison de passe clandestine qu'ils nomment le « Club de Macao ». Ses membres recourent à des adolescentes chinoises qui paient le prix fort dans l'espoir de rejoindre l'Europe. Lorsque l'une d'entre elles est assassinée le club est dissout. Vingt plus tard, à Lisbonne, les anciens membres du club se retrouvent lorsque le procureur-général de la République souhaite se présenter à la présidentielle. Son ambition se voit empêchée alors par des scandales qui font surface. Leur mission à tous : faire en sorte que les fantômes du passé ne viennent pas troubler le présent.Une plongée en apnée dans les méandres des réseaux mafieux et des conflits d'intérêts entre politique et média avec pour décor l'histoire singulière du territoire de Macao, portugais pendant plus de 400 ans avant d'être rendu à la Chine en 1999. Inspiré par le célèbre procès « Casa Pia » au Portugal (2001 à nos jours), Le Club de Macao est le troisième roman de Pedro Garcia Rosado.

Notre avis

En 1984, Macao est encore une colonie portugaise où tout est possible, où l'on peut assouvir tous ses vices à condition de bien s'organiser.

C'est ce que font six expatriés influents et plein d'avenir en créant un bordel pédophile privé. Le Club de Macao est composé de trois policiers, d'un juge, d'un présentateur de télévision et d'un chirurgien.

Tout ce joli monde s'amuse bien avec des petites filles, immigrées clandestines fuyant la Chine communiste, jusqu'au jour où l'une d'entre elles est assassinée. C'est la fin du Club, tout le monde rentre au Portugal.

20 ans plus tard, le juge -devenu Procureur Général de la République- se lance dans la course à la présidentielle. Inspiré de l'Affaire de la Casa Pia, ce roman noir nous plonge dans les arcanes du pouvoir, où compromissions et perversions se donnent la main en toute impunité.

Il n'y a aucun personnage sympa dans ce roman, tous sont des salopards patentés, tous poursuivent leurs objectifs et chacun a ses arguments qu'il pense meilleurs que ceux des autres. Et c'est en cela que Pedro Garcia Rosado réussi son roman qui pourrait bien être un de ces polars-de-l'été qu'on aime tant.

Beloha