Aurélie Champagne Mercredi 11 Décembre 2019 à 20h

Conférence-rencontre avec Aurélie Champagne pour "Zébu Boy" aux éditions Monsieur Toussaint Louverture, animée par Antoine Jarry et suivie d'une séance de dédicace

Présentation du livre :

Madagascar, mars 1947, l'insurrection gronde. Peuple saigné, soldats déshonorés, ce soir, l'île va se soulever, prendre armes et amulettes pour se libérer. Et avec elle, le bel Ambila, Zébu Boy, fierté de son père, qui s'est engagé pour la Très Grande France, s'est battu pour elle et a survécu à la guerre, aux Allemands, aux Frontstalags. Héros rentré défait et sans solde, il a tout perdu et dû ravaler ses rêves de citoyenneté. Ambila qui ne croit plus en rien, sinon à l'argent qui lui permettra de racheter le cheptel de son père et de prouver à tous de quoi il est fait. Ambila, le guerrier sans patrie, sans uniforme, sans godasses, sans mère, qui erre comme arraché à la vie et se retrouve emporté dans les combats, dans son passé, dans la forêt. Roman de la croyance, du deuil et de la survie, Zébu Boy fait naître les fleurs et se changer les balles en eau. Tout entier traversé d'incantations, ce premier roman, qui oscille entre destin et pragmatisme, est porté par une langue puissante et fait entendre la voix mystérieuse qui retentit en chaque survivant.


Biographie d'Aurélie Champagne :

Aurélie Champagne a 20 ans quand elle part à Madagascar en quête de ses origines et d'un père qui n'a jamais été là. Elle y découvre un pays qu'elle racontera à travers une nouvelle sur les événements de 1947, nouvelle qui grandira année après année et deviendra une fresque sur quatre générations. Seulement, la mort survient, dérègle les plans, impose le deuil et défait ce qui a été fait. Le roman se transforme à nouveau, devient un homme, devient une île, devient Zébu Boy.

Informez un ami de cet événement

Jean-Clet Martin Vendredi 13 Décembre 2019 à 19h30

Conférence-rencontre avec Jean-Clet Martin au Cinéma Bel Air sur le thème "Le cinéma regarde la psychanalyse" autour du film "Blade Runner" de Ridley Scott et le livre "Ridley Scott - Philosophie du Monstrueux" aux Impressions Nouvelles.
Soirée organisée en partenariat avec Espace Analytique et l'ALI (Association Lacanienne Internationale), animée par Gabriele Daleiden, Jean-Michel Klinger & Joël Fritschy

Présentation du livre :

Ridley Scott interroge la nature humaine par tous les moyens du cinéma, aux images choquantes autant que monstrueuses. Il renoue avec des questions philosophiques relatives à l’automate, l’animal, la machine. L’essence de l’homme est bien sûr soumise à un corps dont aucun programme n’est vraiment fixé, capable d’évoluer hors de tout instinct. Sa nature est peut-être de ne pas en avoir, de pouvoir s’en extraire par la technique. Le corps, on ne sait jamais ce qu’il peut, on ne sait pas si la machine qu’il est saura devenir spirituelle, faire naître un esprit surhumain.

 

Tous les films de Ridley Scott insistent sur cette faculté héroïque de déborder les limites de l’espèce. Au point de se laisser porter par un désir d’éternité qui trouve dans l’intelligence artificielle des ressources capables de nous transformer. Blade Runner, autant qu’Alien Covenant, confrontent l’homme au « Créateur » concurrencé par d’étranges robots, des cyborgs pour le remplacer. Un posthumanisme ou un transhumanisme dont l’œuvre de Ridley Scott montre les risques, les pièges d’une civilisation conquise par l’argent. Naît ainsi la volonté de s’acheter un paradis impossible pour un Prométhée des temps contemporains.


Biographie de Jean-Clet Martin :

Jean-Clet Martin, né en 1958, est l’auteur de nombreux livres qui se répartissent entre philosophie et histoire de l’art. En 1988, il se lie d’amitié avec Gilles Deleuze, à qui il consacre une thèse publiée chez Payot Variations. La philosophie de Gilles Deleuze (1993). Directeur de programme au Collège international de philosophie à partir de 1998, Jean-Clet Martin y développe un séminaire de plusieurs années autour de la fiction dans l’œuvre de J. L. Borges à l’origine de son intérêt pour la science-fiction. En compagnie d’André Hirt, il a également animé de nombreux ateliers de philosophie à Mulhouse ainsi que des cours à l’Université de Strasbourg. Par ailleurs, il s’intéresse à la peinture, à travers sa passion de l’empreinte qu’il partage avec son ami, le peintre François Rouan à qui il dédie l’étude « Remarques sur le travail photographique et pictural de François Rouan ». Il a aussi collaboré à une vaste enquête sur la peinture moderne avec Éric Alliez. En 2009, il se fait remarquer avec son livre Une intrigue criminelle de la philosophie. Lire La Phénoménologie de l’esprit de Hegel, publié à La Découverte. Aujourd’hui, Jean-Clet Martin s’intéresse au concept du temps et, plus précisément, de l’éternité, à travers le prisme duquel il relit les œuvres de Spinoza et Hegel. Et parallèlement à sa carrière de chercheur, il est professeur de philosophie au lycée d’Altkirch dans le Haut-Rhin.

Informez un ami de cet événement

Bruno Claudé Samedi 14 Décembre 2019 à 14h à 18h

Dédicace-rencontre avec Bruno Claudé pour "Lithium" en auto-édition

Présentation du livre :

Nicolas vit au jour le jour en enchaînant les petits boulots et les cures de désintox. Roxane est dépressive, ou en burn-out comme elle aime à dire. Quand ces deux jeunes adultes se rencontrent dans une clinique psychiatrique, la passion s'installe naturellement et ils se tirent mutuellement vers le haut. Roxane sort peu à peu de sa dépression... en apparence. Mais au fil des jours, elle change, elle révèle une partie de sa personnalité totalement nouvelle pour Nicolas. Malgré les mystères et les difficultés que présente cette relation, envers et contre tout, ils décident de rester ensemble, quitte à en payer le prix. Le prix fort. Un roman d'amour aussi sombre que coloré, toujours empreint du thème de la maladie mentale. Le parcours en montagnes russes de Roxane et Nicolas emmènera le lecteur depuis les bas-fonds des hôpitaux psychiatriques jusqu'aux strass et aux paillettes du monde - pas forcément plus reluisant - du star-system.


Biographie de Bruno Claudé :

Âgé de 37 ans, Bruno Claudé a travaillé dans le milieu du cinéma, de la télévision, puis dans le domaine de la santé comme infirmier en psychiatrie et en addictologie. C'est donc dans ces univers que baignent les nouvelles de son premier ouvrage, Un plan d'enfer, paru aux éditions Prem'Edit en 2016.

Informez un ami de cet événement

Michèle Makki Dimanche 15 Décembre 2019 à 14h à 19h

Dédicace-rencontre avec Michèle Makki pour "Pompei - Le sang et la cendre" aux éditions Baudelaire

Présentation du livre :

Que valent les sentiments d'une jeune femme et d'un gladiateur entre Pompéi et Rome au premier siècle après Jésus-Christ ? Peut-on les vivre au grand jour ou faut-il les cacher nuit après nuit ? Vera découvre l'amour et la sensualité avec un homme que la société lui défend d'aimer. Quel sera son destin ? À travers les grandes vagues de l'histoire surgissent, dans la mosaïque de la vie quotidienne, les passions et les espoirs de ceux qui habitaient Pompéi aujourd'hui disparue. Du sang, des larmes et des rires accompagnent cette traversée des règnes de Vespasien et de Titus, gravés dans les mémoires par l'éruption du Vésuve, l'incendie de Rome et une épidémie de peste.


Biographie de Michèle Makki :

Michèle Makki est férue d'histoire. Titulaire d'un master en philosophie et d'un master en littérature française ainsi que d'un bachelor en italien, elle a enseigné le latin et le français durant sa carrière professionnelle. Journaliste quelque temps au quotidien suisse L'Impartial, elle a dispensé des conférences sur des personnages historiques, publié des poèmes, des articles critiques dans Écriture, Nova et Vetera (revues publiées en Suisse romande), et coécrit un livre avec Oleg Stépanovitch Kochtchouk

Informez un ami de cet événement

Pierre Fluck Dimanche 15 Décembre 2019 à 14h30 à 18h30

Dédicace-rencontre avec Pierre Fluck pour "Mulhouse - Trésors d'usine" aux éditions du Verger

Présentation du livre :

Vous allez changer d’avis sur le patrimoine industriel ! L’Alsace pour s’offrir à ses visiteurs met en avant ses maisons à colombages, ses nids de cigognes et ses clochers dans les vignes, ses châteaux en ruines juchés sur les éperons du massif vosgien. Elle a presque oublié qu’elle a vécu, deux siècles-et-demi durant, l’aventure de la révolution industrielle ! Celle-ci nous a laissé des vestiges bien encombrants, dédaigneusement désignés comme « friches ». En changeant le regard que nous leur portons, ces usines et leurs environnements pourront nous paraître belles. Elles nous entretiennent de la vie de nos parents et grands-parents, une histoire singulière qui a forgé notre identité. Ces friches se métamorphosent alors en un héritage dont nous sommes fiers : cela s’appelle du patrimoine. Sa réappropriation s’inscrit dans les préceptes du développement durable. Ce patrimoine est un cadeau pour la reconfiguration de nos économies, de nos sociétés et de notre cadre de vie.


Biographie de Pierre Fluck :

Pierre Fluck Géologue de la profondeur, docteur-ès-sciences, professeur émérite, Pierre Fluck a été nommé en 2010 auprès de l’Institut Universitaire de France. À l’Université de Haute-Alsace et ailleurs, il a enseigné et enseigne toujours l’histoire des sciences et des techniques et l’épistémologie, l’archéologie (dont l’archéologie des mondes industriels), et questionne les relations entre culture, sciences et patrimoine dans un esprit d’interdisciplinarité. Il a fondé et dirigé le Centre de Recherches sur les Économies, les Sociétés, les Arts et les Techniques. Membre de l’académie des Sciences, Lettres et Arts d’Alsace, il a été lauréat en 2009 de Fond’Action Alsace pour son œuvre dans le domaine de la reconquête du patrimoine industriel. Il est l’auteur de plus de 500 publications, dont 25 ouvrages parmi lesquels un manuel d’archéologie industrielle, le seul en langue française. Il dirige des programmes de fouilles en archéologie médiévale et a construit un projet INTERREG rassemblant les chercheurs du Rhin Supérieur autour de l’interrogation des ressources minérales. Impliqué dans FORCOPAR (FORmation COntinue à distance au Patrimoine industriel et ses reconversions), il est aussi expert consultant auprès de l’ICOMOS qui instruit les projets de classement au titre de l’UNESCO. Nommé Chevalier de la Légion d’Honneur en 2019.

Informez un ami de cet événement

Ivan Jablonka Mercredi 08 Janvier 2020 à 20h

Conférence-rencontre avec Ivan Jablonka pour "Des hommes justes - Du patriarcat aux nouvelles masculinités" aux éditions du Seuil, animée par Antoine Jarry & Alexis Weigel et suivie d'une séance de dédicace

Présentation du livre :

Comment empêcher les hommes de bafouer les droits des femmes ? En matière d'égalité entre les sexes, qu'est-ce qu'un "mec bien" ? Il est urgent aujourd'hui de définir une morale du masculin pour toutes les sphères sociales : famille, entreprise, religion, politique, ville, sexualité, langage. Parce que la justice de genre est l'une des conditions de la démocratie, nous avons besoin d'inventer de nouvelles masculinités : des hommes égalitaires, en rupture avec le patriarcat, épris de respect plus que de pouvoir. Juste des hommes, mais des hommes justes.


Biographie d'Ivan Jablonka :

Ivan Jablonka est professeur d'histoire à l'Université Paris 13. Il est notamment l'auteur, au Seuil, de "Histoire des grands-parents que je n'ai pas eus" (2012), "L'histoire est une littérature contemporaine" (2014), "Laëtitia ou la fin des hommes" (2016) et "En camping-car" (2018). Dix prix historiques et littéraires ont été attribués à ses livres, notamment le Prix du Sénat du livre d'histoire, le Prix Guizot de l'Académie française, le Prix Augustin-Thierry des Rendez-vous de l'histoire de Blois, le Prix littéraire du Monde, le Prix Médicis, le Prix des Prix littéraires et le Prix France Télévisions.

Informez un ami de cet événement

Erwan Lahrer Jeudi 09 Janvier 2020 à 20h

Conférence-rencontre avec Erwan Lahrer pour "Pourquoi les hommes fuient?" aux éditions Quidam, animée par Antoine Jarry et suivie d'une séance de dédicace

Présentation du livre :

Jane a 21 ans. Hyperconnectée, elle vit au présent entre jobs d'hôtesse et menus larcins, boîtes et soirées branchées, ses amants d'une nuit et ses deux colocataires. Rien n'existe que par sa volonté ; ses actes tracent les contours du monde. Un soir, le hasard la jette malgré elle sur les traces de son père, qu'elle n'a jamais connu. Est-il cette pop star dont on a perdu la trace ? Ce guitariste punk passé à côté de sa vie ? Ou ce solitaire retiré de la compagnie des hommes ? Jane se prend au jeu des vérités parfois contradictoires tandis que son environnement se détraque. La violence du réel, son humanité aussi, s'engouffrent dans les brèches à mesure qu'elle perd le contrôle. Après le succès du Livre que je ne voulais pas écrire, Erwan Larher revient, avec ce septième roman, à la pure fiction. Un texte up tempo, énergique et moderne, entre intime et sociétal.


Biographie d'Erwan Lahrer :

Erwan Larher écrit à la main, ce qui lui laisse peu de temps pour faire autre chose de sa vie. Il est l'auteur de plusieurs romans, dont "Le livre que je ne voulais pas écrire", "Marguerite n'aime pas ses fesses" ou "L'abandon du mâle en milieu hostile".

Informez un ami de cet événement

Claire Audhuy & Baris Ayhan Vendredi 10 Janvier 2020 à 20h

Lecture musicale avec Claire Audhuy pour "L'hiver dure 90 jours" aux éditions Médiapop, accompagnée au chant et au gaz par Baris Ayhan et en souvenir de Barek, victime de l'attentat de Strasbourg le 11 décembre 2018

Strasbourg, 11 décembre 2018. Un homme en fuite, le ciel aux hélicoptères et des corps à terre. On a tous envie, on a tous besoin, de savoir que tu n'es pas mort comme ça.


Claire Audhuy est auteure et metteure en scène. Ses textes documentaires ont paru aux éditions Rodéo d'âme.

Informez un ami de cet événement

Luc Lang - Prix Médicis 2019 Mercredi 15 Janvier 2020 à 20h

Conférence-rencontre avec Luc Lang, Prix Médicis 2019, pour "La Tentation" aux éditions Stock, animée par Antoine Jarry et suivie d'une séance de dédicace

Présentation du livre :

C'est l'histoire d'un monde qui bascule. Le vieux monde qui s'embrase, le nouveau qui surgit. Toujours la même histoire... et pourtant. François, chirurgien, la cinquantaine, aime chasser. Il aime la traque, et même s'il ne se l'avoue pas, le pouvoir de tuer. Au moment où il va abattre un cerf magnifique, il hésite et le blesse. A l'instant où il devrait l'achever, il le hisse sur son pick-up, le répare, le sauve. Quel sentiment de toute-puissance venu du fond des âges l'envahit ? Quand la porte du relais de chasse en montagne s'ouvre sur ses enfants, que peut-il leur transmettre ? Une passion, des biens, mais en veulent-ils seulement ? Son fils, banquier, a l'avidité du fauve. Sa fille, amoureuse éperdue, n'est plus qu'une bête traquée. Ce sont désormais des adultes à l'instinct assassin. Qui va trahir qui ? Luc Lang a écrit ici son histoire familiale de la violence. Son héros croit encore à la pureté. Cet ample roman nous raconte superbement sa chute et sa rédemption.


Biographie de Luc Lang :

Luc Lang est l'auteur de onze romans, dont "Mille six cent ventres", prix Goncourt des lycéens, "La Fin des paysages", "Mother" et "Au commencement du septième jour". Il obtient le Prix Médicis en novembre 2019 pour le roman "La Tentation" qu'il vient nous présenter après un premier passage à la librairie en 2017.

Informez un ami de cet événement

Jean-Paul Engélibert Jeudi 16 Janvier 2020 à 20h

Conférence-rencontre avec Jean-Paul Engélibert pour "Fabuler la fin du monde - La puissance critique des fictions d'apocalypse" aux éditions La Découverte, animée par Alexis Weigel et suivie d'une séance de dédicace

Présentation du livre :

Omniprésentes, les fictions d'apocalypse - littéraires, cinématographiques, télévisuelles - imprègnent plus que jamais les tissus profonds de nos imaginaires. Apparues avec la Révolution industrielle, elles accompagnent les désillusions politiques des XIXe, XXe et XXIe siècles. Elles prennent racine dans un désespoir issu d'abord de l'échec de la Révolution française, puis d'une critique de l'idéologie du progrès. Bien avant qu'on forge les concepts d'anthropocène et de capitalocène, elles ont exprimé la prise de conscience de l'empreinte du capital sur la planète. Ainsi, contrairement à ce qu'on pourrait croire, elles ne sont pas nihilistes. Figurer la fin du monde, c'est opposer au présentisme et au fatalisme contemporains une autre conception du temps et une autre idée de la lutte. C'est chercher à faire émerger un horizon encore invisible, une promesse ouverte, indéterminée et en tant que telle nécessaire à l'invention politique : l'utopie.

Biographie de Jean-Paul Engélibert :

Jean-Paul Engélibert est professeur de littérature comparée à l'université Bordeaux-Montaigne. Il est l'auteur de "Apocalypses sans royaume. Politique des fictions de la fin du monde" (Classiques Garnier, 2013) et a dirigé le volume "L'Apocalypse : une imagination politique, XIXe-XXIe siècles" (PUR, La Licorne n° 129, 2018).

Informez un ami de cet événement