ZOMBILLENIUM T.5 - VENDREDI NOIR - DE PINS

Nos rayons
ZOMBILLENIUM T.5  -  VENDREDI NOIR

ZOMBILLENIUM T.5 - VENDREDI NOIR

DE PINS
Editeur : NC
Collection : DUPUIS #034;TOUS PU
Date de parution : 01/01/2021

[ean : 9791034737000]

En stock !
14.50 €
Résumé
Au lendemain du Vendredi noir à Zombillénium, les employés ont carte blanche pour dévorer les visiteurs, encouragés par la direction qui entend profiter de ces gains en nouvelles âmes. Pour contrecarrer les sinistres plans de Charlotte et Aurélien avec son réseau de résistance, Gretchen doit d'abord régler ses comptes avec son passé. Un avant-dernier tome rempli d'action et de révélations qui prépare l'apothéose finale de cette série culte.

Notre avis

Le 5e tome est paru il y a peu...
C'est l'occasion de découvrir (ou de relire!) cette délicieuse série! Avis à ceux qui n'aiment pas les vampires, les morts-vivants, les fantômes et les squelettes...
Pas de crainte, ici le côté trash est tenu par les cordes du rire, et surtout par une intrigue qui vous tient en haleine. Ces bandes-dessinées se dévorent!

Zombillénium, c'est un parc d'attractions tenu et animé par des morts-vivants. En effet, tous les employés sont réels, leur physique et leurs pouvoirs étant pris par les humains pour des costumes... (mais non, tout est vrai!).
Agissent donc pour la plus grande joie du public des momies, loups-garous, et encore d'autres créatures étranges.

Aurélien, jeune homme qui vient de mourir et se trouve embauché malgré lui dans ce parc, se lie d'amitié avec Gretchen, sorcière stagiaire, qui semble être ici pour une mission secrète... Et lorsqu'un vampire envoyé par Behemoth survient dans le quotidien de Zombillénium, c'est la pagaille...
Son but : faire du chiffre, mais aussi obtenir des âmes pour rassasier le chef... S'ensuit alors une division des employés et un appel à la rébellion. Intrigue à l'humour décapant, au dessin original et moderne, aux personnages attachants;

Zombillénium est aussi une critique du monde du travail, de sa course au chiffre, de son potentiel de souffrance et ses méandres.

Addictif, drôle et ingénieux. Un vrai régal !

Justine